Espace Privé

Me connecter

Répit des jeunes aidants

JADE Flyer Covid avril 2020 L'association JADE organise des ateliers pour les jeunes aidants. Ces ateliers gratuits sont en résidence et encadrés par des professionnels du cinéma et une super équipe d'animateurs pour organiser les temps libres, les repas, les jeux...

Télécharger le flyer : cliquer ici

 

L'Association Nationale Jeunes AiDants Ensemble JADE met en place une ligne d'écoute téléphonique

JADE Flyer Covid avril 2020L’Association Nationale Jeunes AiDants Ensemble – JADE est à vos côtés, afin de répondre aux besoins des enfants et adolescents aidants pendant la crise du COVID-19. Elle met en place une ligne téléphonique d’écoute, de soutien et de conseils au :

07 67 29 67 39 de 8h00 à 18h30.

L'association peut également être contactée par mail  : contact@jeunes-aidants.com 

Parlons fin de vie

Affiche parlons fin de vieLe mardi 5 avril prochain, la Piscine d’en face, lieu d’activités collaboratif, accueillera la présidente du Centre National des Soins Palliatifs pour un échange-débat avec les citoyens sur les questions éthiques, personnelles, juridiques liées à l’accompagnement en fin de vie en France.

Acharnement thérapeutique ou obstination déraisonnable : Où ça commence ? Qui en décide ? Que dit la loi ?

Acharnement thérapeutique ou obstination déraisonnable ? Pourquoi donc le législateur a-t-il récemment remplacé le premier terme par le second ? Les deux termes sont-ils vraiment équivalents ? Nombreux sont ceux qui, sur le terrain, se posent la question.

Par ailleurs, plusieurs histoires ont défrayé récemment la chronique : certaines familles refusent le diagnostic d’obstination déraisonnable posé par les équipes soignantes et s’opposent de ce fait à l’arrêt des traitements envisagé pour leur proche : enfant, conjoint ou parent. A l’inverse, des patients (ou leurs proches) demandent parfois que des traitements soient arrêtés et veulent être accompagnés à mourir alors que les équipes soignantes pensent qu’il est trop tôt pour renoncer. A qui appartient in fine la décision dans ces situations : au patient ? À ses proches ? Aux professionnels de santé ? Ou encore au juge ? Que dit la loi à cet égard et que nous enseigne l’évolution récente de la jurisprudence ?

UDAF 91

Institution ouverte à l'ensemble des familles du département, l'Udaf agit au quotidien dans le respect des personnes et des différences. C'est ainsi sans considération politique, philosophique ni religieuse, mais dans un esprit de solidarité et de générosité qu'elle défend et représente l'ensemble des familles du département, et qu'elle s'implique auprès des personnes vulnérables.

Contacter l'UDAF 91

  secretariat.general (@) udaf91.fr
  01 60 91 30 30
  315, square des Champs-Elysées 91080 Courcouronnes