Animation

France bénévolat appelle à agir pour la prise de responsabilité associative

Votre association donne t’elle envie aux bénévoles d’y prendre des responsabilités ?

Dans un contexte de forte évolution des dynamiques d’engagement, un grand nombre d’associations constatent qu’elles donnent de moins en moins envie aux bénévoles d’y prendre des responsabilités.

Si vous partagez ce constat, cet appel de la commission inter associative de France Bénévolat peut vous intéresser, en tant que dirigeant associatif, élu ou salarié.

Bien que l’envie d’agir des jeunes progresse régulièrement depuis 15 ans, beaucoup d’entre eux préfèrent l’exercer en dehors de nos organisations, qu’ils trouvent « trop rigides, trop centralisées, peu démocratiques, peu inclusives… ».

Dans le même temps, l’engagement des seniors connaît une forte érosion, un grand nombre d’entre eux ne souhaitant pas retrouver les mêmes contraintes de l’emploi qu’ils ont quitté, sans même percevoir ce qu’une action associative pourrait leur apporter.


Ainsi, beaucoup d’associations sont appelées à interroger leur projet et leur organisation afin de (re)donner envie aux bénévoles, selon les besoins de l’association, d’animer une équipe, de porter un projet, de coordonner une activité, de piloter une unité, une antenne, un groupe, de gérer les moyens, de représenter l’association, de devenir formateur, d’assurer l’administration … et pour certains bénévoles de s’impliquer dans les instances de gouvernance.


La vitalité des associations est en jeu. La pérennité de certaines activités est parfois engagée.
C’est pourquoi, la commission inter associative de France Bénévolat propose cet appel à agir aux instances dirigeantes, avec trois défis à relever !