Représentation

L’Unaf a co-signé une tribune : « Pour garantir l’accès aux soins pour tous, nous refusons la hausse des franchises médicales »

Plusieurs déclarations du ministre de la Santé et de la prévention, en amont de la présentation du PLFSS 2024, faisaient état de la possibilité de doubler les participations forfaitaires sur les consultations et les franchises sur les médicaments. Lors de sa déclaration au conseil de la CNAM qui donnait avis sur ce PLFSS, l’Unaf a rappelé son opposition à un doublement des franchises médicales et des participations forfaitaires et a signé, aux côtés d’une soixantaine d’associations d’usagers une tribune : « Pour garantir l’accès aux soins pour tous, nous refusons la hausse des franchises médicales ».

Examen de santé d'un enfant

Plusieurs déclarations du ministre de la Santé et de la prévention, en amont de la présentation du PLFSS 2024, faisaient état de la possibilité de doubler les participations forfaitaires sur les consultations et les franchises sur les médicaments.

Si cette mesure ne se retrouve pas actuellement dans le texte en débat au Parlement, le danger de voir ressurgir cette proposition n’est pas nul.

Lors de sa déclaration au conseil de la CNAM qui donnait avis sur ce PLFSS, l’Unaf a rappelé son opposition à un doublement des franchises médicales et des participations forfaitaires.

Si aucune de ces mesures n’est présente dans le PLFSS, elles peuvent encore être prises par voie réglementaire. Au moment où les familles sont déjà en difficulté du fait d’une forte inflation et d’une hausse généralisée des prix, une telle mesure serait particulièrement malvenue et pourrait être un obstacle supplémentaire pour certaines familles dans l’accès aux soins.

C’est la raison pour laquelle, l’Unaf s’est associée à une soixantaine d’associations pour rédiger une tribune dans le journal Le Monde afin de dénoncer ce projet.

Contact : Afficher l'email

Dans la même catégorie