Représentation

L’Unaf vote défavorablement le budget rectificatif 2024 du Fonds national d’action sociale de la Cnaf pour stopper la hausse des coûts de l’accueil

Parce que le coût du mode d’accueil du jeune enfant ne cesse d’augmenter depuis 2018, l’Unaf a voté défavorablement le budget rectificatif 2024 du Fonds national d’action sociale (Fnas) lors du Conseil d’administration de la Cnaf du 21 mai 2024 qui acte un nouveau déplafonnement des participations familiales. Pour l’Unaf cette initiative constitue un signal particulièrement négatif et mal venu dans le contexte de mise en oeuvre du SPPE.

Bébés jouant à la crèche

Le coût du mode d’accueil du jeune enfant n’a cessé d’augmenter depuis 2018 :

L’Unaf s’oppose à toutes mesures visant à poursuivre cette hausse coût de l’accueil du jeune enfant. C’est pourquoi, l’Unaf a voté défavorablement le budget rectificatif 2024 du Fonds national d’action sociale (Fnas) lors du Conseil d’administration de la Cnaf du 21 mai 2024 qui acte un nouveau déplafonnement des participations familiales.

Une motion votée à l’unanimité lors du vote du budget initial du Fnas 2024 (CA de la Cnaf du 5 décembre 2023) prévoyait un réexamen de cette mesure de déplafonnement au regard de la consommation réelle du Fnas. Or, non seulement ce réexamen n’a pas eu lieu, mais il n’est, par ailleurs, pas nécessaire de mettre davantage à contribution les familles puisque le Fnas présente une sous-consommation liée aux dépenses de fonctionnement de 93M€.

Dans la même catégorie