Représentation

Portrait de représentant #3

Retrouvez le portrait de Daniel Labarre qui assure la mission de représentation des familles à la fois dans le domaine de la santé, du social et dans celui du développement durable.

J’ai réalisé ma carrière en tant qu’ingénieur en informatique industrielle. À travers mon parcours professionnel, j’ai suivi avec grand plaisir toute l’évolution de l’informatique industriel et la découverte des nouvelles technologies. J’étais aussi en charge du service après-vente en relation directe avec les clients. Apporter des réponses et trouver des solutions aux problèmes des clients a toujours été une source de satisfaction. En parallèle, je suis adhérent depuis plus de 20 ans à l’association Enfance et Famille d’Adoption de l’Essonne et, depuis une quinzaine d’années, à l’Unafam. Ces deux associations sont membres de l’Udaf de l’Essonne. L’engagement dans ces associations m’a conduit à assurer la mission de représentant des familles pour l’Udaf de l’Essonne lorsque j’ai pris ma retraite. J’assure la mission de représentant des familles dans une dizaine d’instances depuis 2016. D'abord dans un CCAS puis assez rapidement représentant des usagers dans deux établissements de santé. Mon intérêt pour l'environnement m'a conduit vers des représentations qui touchent à la collecte , le tri, le réemploi, la réparation, le recyclage pour assurer la seconde vie de tous les objets et matériaux de la maison (jouets, bricolage, jardinage, ameublements, matériaux) en partenariat avec des entreprises de l'économie sociale et solidaire. Mon rôle est d'être le porte-parole des familles. A travers mes représentations, j'agis au nom des familles pour défendre leurs intérêts. Par exemple, dans le cadre de ma représentation au Conseil Départemental des Risques Sanitaires et Technologies je suis amené à me prononcer sur le caractère insalubre ou non d'un logement. Si le conseil conclut au caractère irrémédiable de l’insalubrité, le préfet doit déclarer l’immeuble insalubre à titre irrémédiable et prononcer une interdiction définitive d’habiter, effective au plus tard dans le délai qu’il fixe et qui ne peut excéder un an. Au travers de ma vie, les associations familiales ont été présentes pour ma famille et moi. A la retraite, je me sens le devoir de “renvoyer l’ascenseur”. Je choisis toujours des représentations qui ne sont pas en lien avec ma vie professionnelle. De cette manière, j’apprends et je m’enrichis au quotidien.

Dans la même catégorie